Usage thérapeutique du cannabis

La recherche scientifique, le nombre croissant de pays qui le légalisent et la diffusion de l'information ont contribué à la généralisation de l'usage thérapeutique du cannabis.

Utilisation thérapeutique du cannabis ou cannabis médical ?

Ces deux expressions s'utilisent indistinctement et ont donc la même signification. Si l'usage thérapeutique survient, bien souvent, en l'absence de critères qui donnent au cannabis sa valeur médicinale, on appelle « cannabis médical » celui qui est soumis à un contrôle de qualité, dont la production est standardisée et qui se conforme aux normes internationales de phytothérapie. L'utilisation médicinale du cannabis se réfère surtout à la finalité de sa consommation et non à sa qualité.

Effets thérapeutiques du cannabis

L'usage potentiellement bénéfique peut s'observer sur de nombreuses maladies puisque presque tous les organes et systèmes possèdent des récepteurs sensibles aux principes actifs de la plante (cannabinoïdes).

Connaissant les effets bénéfiques du cannabis et des cannabinoïdes sur la santé, on en comprend l'usage thérapeutique :

  • Anti-inflammatoire ;
  • Analgésique ;
  • Protection et régénération du tissu nerveux ;
  • Anticonvulsif ;
  • Relaxant musculaire ;
  • Antitumoral ;
  • Antiémétique ;
  • Spasmolytique ;
  • Stimulant de l'appétit ;
  • Anxiolytique et antipsychotique ;
  • Soporifique ;
  • Régulation immunitaire ;
  • Antioxydant ;
  • Prévention de la rechute et du syndrome du sevrage

Régression possible de certaines maladies par un usage thérapeutique du cannabis

Tous les patients ne connaissent pas la même réponse positive, mais voici les maladies où les bénéfices sont probants :

  • Epilepsie ;
  • Parkinson ;
  • Alzheimer ;
  • Sclérose en plaques;
  • Syndrome de Gilles de la Tourette ;
  • Autisme ;
  • Maladie de Crohn et autres maladies inflammatoires chroniques de l'intestin ;
  • Nausées et vomissements ;
  • Anorexie et cachexie ;
  • Acné ;
  • Psoriasis ;
  • Syndrome de stress post-traumatique ;
  • Anxiété ;
  • Psychose ;
  • Addiction ;
  • Insomnie ;
  • Douleurs chroniques : neuropathique, métastasique, inflammatoire ;
  • Migraine ;
  • Fibromyalgie ;
  • Lupus ;
  • Polyarthrite rhumatoïde ;
  • Diabète de type I ;
  • Thyroïdite de Hashimoto ;
  • Ostéoporose ;
  • Effets secondaires de la chimiothérapie ;
  • En accompagnement de la radio- et chimiothérapie ;
  • VIH et consomption ;
  • Maladies en phase terminale ;
  • Glaucome à angle ouvert

Il reste bien sûr beaucoup à découvrir et à confirmer quant à l'utilisation du cannabis. Toutefois, et vu les faibles risques du cannabis médical et des cannabinoïdes, les personnes intéressées peuvent explorer cette option avec des produits soumis à des contrôles de qualité, de composition connue et avec un accompagnement professionnel adéquat.

L'utilisation de notre matériel à des fins commerciales n'est pas autorisée.
En cas de téléchargement et d'utilisation de nos contenus, ceux-ci seront exclusivement destinés à des fins éducatives et devront toujours être dûment accrédités.
La publication de nos contenus n'est pas autorisée sans autorisation expresse.